Séminaire Administrer par l’écrit [3] du 16 mars 2016 : Gérer ses affaires par l’écrit

Mélanie Morestin-Dubois, « Les archives privées de Jean Teisseire, marchand du XIVe siècle : une administration de l’écrit, par l’écrit »

Les écrits de Jean Teisseire sont au carrefour des trois thèmes du séminaire : le classement des documents produits et leur transformation en archives ; le contrôle des biens et des hommes ; les pratiques comptables d’un marchand-artisan. Le titre proposé : « Administration de l’écrit, par l’écrit » n’est pas un simple jeu de mots, mais implique un double niveau d’analyse, à savoir la gestion par l’écrit et la gestion des écrits produits (classés / organisés / archivés). Le corpus présenté ici est très important.

Jean Teisseire est un artisan cordier d’Avignon. Fils d’un chanvrier, il ne récupère pas l’atelier de son père, mais est formé chez un patron cordier. Il s’installe à son compte vers 1345-1347. Dès qu’il a été facteur, il a commencé à gérer ses affaires par l’écrit. Comme il endosse très vite de nombreuses activités, il ne peut se passer d’écriture pour les gérer : il est en effet propriétaire foncier, membre du conseil de la ville en tant que syndic vers 1376 et administrateur de l’œuvre de l’hôpital Saint-Bénezet entre 1372-1374. Il utilise pour toutes ces fonctions l’écriture de manière quotidienne.

Lire la suite