Séminaire interdisciplinaire de recherche (programme Scripta-PSL) : Écritures exposées, écritures dans l’espace

Séance de reprise du séminaire interdisciplinaire de recherche

(programme Scripta-PSL)

dirigé par Béatrice Fraenkel (EHESS), Catherine Saliou (EPHE),
Marc Smith (École des chartes/EPHE) et Andreas Stauder (EPHE).

« Écritures exposées, écritures dans l’espace »

le 6 décembre 2017

Isabelle BRETTHAUER, université de Caen-Normandie, « Traces des écritures du quotidien : notules, inscriptions, graffiti (XIVe-XVe siècles) »

Clément DUSSART, élève de l’École nationale des chartes, « Les graffiti médiévaux en France, enjeux historiques d’un corpus en construction »

10 h à 13 h, Sorbonne (17 r. de la Sorbonne, 75005 Paris, esc. E, 1er étage, EPHE, salle Gaston-Paris)

Séminaire Administrer par l’écrit 2017-2018 : programme

Administrer par les chiffres

1ère séance : 29 novembre 2017 (14h30-17h30) : Les chiffres comme instruments de description

Jean-Pierre Devroey (Université de Bruxelles), « Abréger ou additionner ? Sommes et résumés dans les pratiques d’inventaire foncier à l’époque carolingienne »

Lars Behrisch (Université Bielefeld), « Représentation statistique et représentation politique : Comment la statistique démographique a contribué à l’égalité politique (XVIIe-XVIIIe siècles) »

2e séance : 17 janvier 2018 (9h30-12h30) : La construction chiffrée de la valeur

Harmony Dewez (Université de Poitiers), « Assiettes fiscales et profit seigneurial : des processus conjoints de construction de la valeur aux XIIIe et XIVe siècles »

Rachel Renault (Université du Maine), « Ordre fiscal, ordre spatial, ordre social : comparer valeurs des lieux et des contribuables en Allemagne au XVIIIe siècle »

3e séance : 9 mars 2018 (14h30-17h30) : Normes et pratiques

Matthieu Scherman (Université Paris-Diderot), « Formes comptables et réseaux marchands »

Natacha Coquery (Université Lumière Lyon 2), « Comptabilités boutiquières, normes et pratiques. Paris, XVIIIe siècle »

4e séance : 11 avril 2018 (14h30-17h30) : L’actualisation des données

Isabelle Bretthauer (Université de Caen-Normandie / IRHT), « La gestion du domaine royal à la Chambre des comptes, entre pratique comptable et uniformisation documentaire, XIVe-XVe siècles »

Guillaume Daudin (Université Paris-Dauphine) et Loïc Charles (Université Paris VIII), « À la recherche du chiffre juste : méthodes et réformes au Bureau de la Balance du Commerce »

Programme_séminaire_Administrer_2017-2018

Journée d’étude (Université de Namur) du 17 novembre 2017 : « Formes et mécanismes de l’innovation documentaire dans les écrits pragmatiques en Europe du Nord-Ouest (XIIIe-XVe siècle) »

Journée d’étude

Formes et mécanismes de l’innovation documentaire dans les écrits pragmatiques en Europe du Nord-Ouest (XIIIe -XVIe siècle)

Organisée par le Centre Pratiques Médiévales de l’Écrit (PraME)

17 novembre 2017

9h00-17h15

Université de Namur, Salle Narc

55, rue de Bruxelles, Namur

Contact : Harmony Dewez (harmony.dewez[a]unamur.be)

Programme : Programme_Inno_Doc-1

Séminaire Administrer par l’écrit [3] du 22 février 2017 : « Suivre une institution par ses archives : les archives du Châtelet de Paris (XIVe-XVIIIe siècles) »

Julie Claustre, « Projets d’invention et de réinvention des archives aux xive et xve siècles »

Julie Claustre est maître de conférences en histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne depuis 2009. Elle a soutenu en 2003 une thèse concernant l’emprisonnement pour dettes en Ile-de-France au bas Moyen Âge. Spécialiste d’histoire économique et sociale des xive-xve siècles, elle s’intéresse aux transactions de dette qui se sont développées au cours du second Moyen Âge, en lien avec les institutions nouvelles mises en place dans les États d’Occident.

L’objectif de cette étude menée sur la documentation réglementaire du Châtelet est ici de comprendre comment et selon quelles modalités le projet d’archivage à la juridiction du prévôt de Paris a pu être pensé puis mis en œuvre. Existe-t-il dans ces documents des indices de projets d’invention ou de réinvention des archives et de l’archivage ? Les sources disponibles sont de plusieurs types : les textes de réglementation de la pratique du Châtelet mais aussi quelques indices dans les différents types de registres produits au sein de la juridiction du Châtelet.

Lire la suite

Journée d’étude (IRHT) 7 juin 2017 : « Ruptures archivistiques : de nouvelles archives pour de nouveaux usages ? (VIIIe-XIXe siècle) »

Journée d’étude

Ruptures archivistiques : de nouvelles archives pour de nouveaux usages ? (VIIIe-XIXe siècle)

(IRHT, Centre Félix-Grat, salle Vielliard, 9h-17h)

Mercredi 7 juin 2017

La journée d’étude « Ruptures archivistiques. De nouvelles archives pour de nouveaux usages ? (VIIIe-XIXe siècle) » vient clore le travail mené dans le cadre du séminaire « Administrer par l’écrit » consacré en 2016-2017 aux « Inventions et réinventions d’archives » (comptes rendus en ligne sur https:///www.admecrit.hypotheses.org). Elle se concentre sur les moments de « rupture archivistique » du haut Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle. Dans cette perspective, il s’agit de distinguer l’ordre des documents de celui des archives, ce qui implique de privilégier les actions désignées par les deuxième et troisième termes de la trilogie désormais classique de Michael Clanchy : « making, keeping, using records ». Cette notion renvoie à des pratiques de conservation matérielle dont les finalités peuvent être différenciées, de la monumentalisation institutionnelle à la mobilisation virtuelle ou réelle d’un arsenal documentaire. 

Lire la suite

Journée d’étude (Université de Strasbourg) 9 juin 2017 : Écrire/inscrire : « Écritures plurielles du Moyen Âge au XXe siècle »

Journée d’études

Écrire/inscrire : écritures plurielles
Du Moyen Âge au XXe siècle

Université de Strasbourg, Palais universitaire

9 juin 2017

Voir le programme : Programme JE_Ecritures plurielles_20170609

Contact : écritures.plurielles@gmail.com

Journée d’étude (CERHIC-EA 2616 et LAMOP-CNRS UMR 8589) du 17 mars 2017 : « Les hiérarchies juridictionnelles dans l’Église médiévale »

Les hiérarchies juridictionnelles
dans l’Église médiévale

Journée d’études organisée par

l’Université de Reims Champagne-Ardenne, CERHIC-EA 2616
l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, LAMOP-CNRS UMR 8589

Vendredi 17 mars 2017,
9h30-17h30
Université Paris 1
Panthéon-Sorbonne
17 rue de la Sorbonne, Paris

Voir programme : affiche hiérarchies de juridiction mars 2017

Contacts :

veronique.beaulande[a]univ-reims.fr

elusset[a]free.fr

Séminaire Administrer par l’écrit [2] du 16 janvier 2017 : « Les archives familiales »

Véronique Lamazou-Duplan, « Les Foix-Béarn-Navarre et leurs archives. Inventaires en question »

Véronique Lamazou-Duplan travaille sur la vie et les archives familiales à la fin du Moyen Âge. Elle a soutenu en 1994 une thèse sur Les oligarchies toulousaines : familles et sociétés (fin XIIIe-mi XVe siècle). Elle a porté le projet sur « Les cartulaires des rois de Navarre » (2008-2011) ; elle a ensuite dirigé et coordonné le programme « Signatures, écritures et pouvoirs autour de Gaston III comte de Foix dit Fébus », qui a abouti à la publication de l’ouvrage : Signé Fébus, comte de Foix, prince de Béarn. Marques personnelles, écrits et pouvoir autour de Gaston Fébus en 2014. Enfin, elle s’est occupée de la direction et de la coordination scientifique du programme « Archives de famille en Péninsule ibérique (fin XIIIe-début XVIIe siècle) » – ARCHIFAM porté par la Casa de Vélasquez. L’idée n’était pas de faire l’histoire des familles, mais de proposer l’étude de la mise en archives et de la constitution des archives familiales, pour savoir comment des documents sont devenus des archives, par le filtre de leur classement, leur sélection, leur transmission. Ces archives ont différents statuts et usages et ont un rôle dans la constitution des identités familiales. La question du rôle des processus de domination reste également à poser dans le cadre de cette étude des archives. (Voir sur le site de la Casa de Velázquez, l’onglet : Programmes achevés (quinquennal 2012-2016), « ARCHIFAM » :

http://www.casadevelazquez.org/recherche-scientifique/programmes/ecrits-archives-recits/archifam/archifam/presentation-generale/).

Lire la suite

Appel à communications. Journée d’études (Université de Namur, 17 novembre 2017) : Formes et mécanismes de l’innovation documentaire dans les écrits pragmatiques en Europe du Nord (XIIIe-XVe siècles)

Formes et mécanismes de l’innovation documentaire dans les écrits pragmatiques en Europe du Nord (XIIIe-XVe siècles)

Journée d’études

Centre PraME (Pratiques médiévales de l’Écrit)

Université de Namur

17 novembre 2017

Responsable : Harmony Dewez

Envoi des propositions de 400 à 600 signes (français ou anglais) avant le 1er avril 2017 à l’adresse suivante : harmoy.dewez[a]unamur.be

Voir : Journée d’études du 17 novembre 2017 (appel à communications et argumentaire)

Séminaire Administrer par l’écrit [1] du 9 décembre 2016 : « Opérations de restructuration dans les archives d’institutions sur le temps long »

Sébastien Barret (UPR 841 IRHT) : « Cluny : des archives au trésor (XIIIe-XVIIIsiècle) »

Cette contribution se propose de donner la perception d’un ensemble archivistique à partir de ce qui en est resté, sachant que notre approche doit être attentive et sensible à un ensemble de biais documentaires et de sélections dont l’historien n’a pas toujours conscience. Ces biais sont donc des problèmes historiographiques sensibles pour nos travaux.

La fourchette chronologique englobe les XIIIe-XVIIIe siècles. À partir du XIIIe siècle, on commence en effet à sentir une « présence » archivistique institutionnelle à Cluny. Toutefois, le problème quand on parle d’archives est d’établir une définition précise. Selon la définition archivistique commune, les archives sont l’ensemble des documents qu’une personne physique ou morale a organiquement créé, du fait de son activité. Dans ce cas, il y a toujours eu des archives à Cluny. Ex. BNF, Bourgogne_77_045 est un acte « pontifical » au dos duquel on trouve des mentions, ce dont on peut conclure qu’il y a de l’archivistique, ou du moins un traitement archivistique. Les plus anciennes marques dorsales clunisiennes sont du XIe siècle, mais il n’y a aucune trace d’organisation propre, ni de trace de procédure pour s’occuper des archives. En bref, il n’y a pas à Cluny d’archives, au sens d’une organisation spécifique. Elles sont construites en lien avec la bibliothèque et le trésor.

Lire la suite

Journée d’études de l’UMR Telemme du 25 novembre 2016 : Les registres de délibérations urbains au Moyen Âge : le «Midi» en questions

Journée d’études

Les registres de délibérations urbains au Moyen Âge : le « Midi » en questions

UMR Telemme (Aix-en-Provence, Université Aix-Marseille, MMSH)

Vendredi 25 novembre 2016

Organisation par François Otchakovsky-Laurens

Voir le programme : http://www.mmsh.univ-aix.fr/evenements/Lists/AgendaMMSH/Attachments/2290/Telemme%20-%20journ%C3%A9e%20d’%C3%A9tudes%20-25nov16.pdf

Journée d’étude Administrer par les archives [IRHT (Paris)] du 1er juin 2016

Journée d’étude

Administrer par les archives

1er juin 2016

Accueil par François Bougard, directeur de l’Institut de recherche et d’Histoire des textes, qui insiste sur les missions de l’IRHT, notamment l’étude de la transmission écrite de la pensée humaine.

Pierre Chastang (DYPAC) et Laurent Feller (Lamop) : Présentation du projet « Administrer par l’écrit »

« Administrer par l’écrit » est une thématique commune qui a permis de rassembler les chercheurs de plusieurs institutions (Centre Jean Mabillon, DYPAC, IRHT et Lamop) autour d’un projet commun, né de deux journées d’étude organisées les 30 et 31 janvier 2015 par Harmony Dewez, Mathilde Geley, Emmanuelle Portugal et Lucie Tryoen, étudiantes de DYPAC et du Lamop. Lors de ces journées, la parole avait été confiée à des étudiants de Master et aux doctorants de ces deux institutions. De ce point de départ, la réflexion sur l’administration des choses et le gouvernement des hommes a continué et donné naissance à un séminaire mutualisé dont les trois premières séances (qui se sont déroulées aux Archives nationales) ont correspondu à celles des séminaires des institutions concernées. Ce séminaire transpériode a pour objectif de servir de lieu de rencontre et d’échanges pour les étudiants et les chercheurs sur les thématiques abordées. La journée d’étude du 1er juin apparaît ainsi comme le point d’orgue de cette première année et doit servir de bilan pour déterminer comment on administre les patrimoines et comment on contrôle les hommes à travers les archives.

Lire la suite

Journée d’étude IRHT-LAMOP du 3 novembre 2016 : Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France, XIIe-XVe siècle

Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France
(XIIe-XVe siècle)
Journée d’étude
IRHT (CNRS) et LAMOP (Université Paris I-CNRS)
3 novembre 2016
9h-18h
IRHT, Site Iéna – Salle Jeanne-Vielliard
40, avenue d’Iéna
75116 Paris
Contact : Cléo Rager (cleo.rager[at]irht.cnrs.fr)

Séminaire Administrer par l’écrit de l’année 2016-2017 : programme

Séminaire : « Administrer par l’écrit au Moyen Âge et à l’époque moderne : Inventions et réinventions d’archives (XIIIe-XVIIIe siècle) »

Le séminaire propose de s’interroger sur la façon dont les documents écrits ont été produits et utilisés, pour la gestion du patrimoine, le contrôle des hommes et la production de données et d’informations.

Séance 1 : vendredi 9 décembre 2016 : « Opérations de restructuration dans les archives d’institutions sur le temps long » (Archives nationales, salle d’Albâtre, 9h-12h)

  • Sébastien Barret (UPR 841 IRHT) : « Cluny : des archives au trésor (XIIIe-XVIIIesiècle) »
  • Yann Potin (Archives nationales) : « Du trésor intact à la série remaniée ? Transferts, (re)classements et « conservation » du Trésor des chartes (XVIIe-XIXesiècle) »

Séance 2 : lundi 16 janvier 2017 : « Les archives familiales » (Archives nationales, salle d’Albâtre, 9h30-12h30)

  • Véronique Lamazou-Duplan (Univ. Pau et Pays de l’Adour), « Les Foix-Béarn-Navarre et leurs archives : inventaires en question »
  • Sophie Ravary (Univ. Versailles-Saint-Quentin), « Lignages d’archives ou archives de lignages, le fonds des ducs de Gramont (xiiie-xxiesiècles) »

Séance 3 : mercredi 22 février 2017 : « Suivre une institution par ses archives : les archives du Châtelet de Paris (XIVe-XVIIIe siècles) » (Archives nationales, salle d’Albâtre, 14h-17h)

  • Julie Claustre (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR 8589 LAMOP), « Projets d’invention et de réinvention des archives aux XIVe et XVe siècles »
  • Nicolas Vidoni (Aix-Marseille Univ., UMR 7303 TELEMME) : « La réinvention des archives au temps de Delamare »

Séance 4 : mercredi 22 mars 2017 : « Les typologies documentaires : continuité, évolution ou rupture ? » (Archives nationales, salle d’Albâtre, 9h30-12h30)

  • Irène Plasman (Univ. Créteil, EA 4392 CRHEC), « De la production à la gestion de l’exception, biographie d’un acte : le congé de tenir bénéfices (début XVe-début XVIIIe siècle) »
  • Bruno Jaudon (Univ. Montpellier III, EA 4424 CRISES) : « Une source et ses usages dans la longue durée : les cadastres du Languedoc »

Version pdf : programme-seminaire-administrer-par-lecrit_2016-2017

Séminaire Administrer par l’écrit [3] du 16 mars 2016 : Gérer ses affaires par l’écrit

Mélanie Morestin-Dubois, « Les archives privées de Jean Teisseire, marchand du XIVe siècle : une administration de l’écrit, par l’écrit »

Les écrits de Jean Teisseire sont au carrefour des trois thèmes du séminaire : le classement des documents produits et leur transformation en archives ; le contrôle des biens et des hommes ; les pratiques comptables d’un marchand-artisan. Le titre proposé : « Administration de l’écrit, par l’écrit » n’est pas un simple jeu de mots, mais implique un double niveau d’analyse, à savoir la gestion par l’écrit et la gestion des écrits produits (classés / organisés / archivés). Le corpus présenté ici est très important.

Jean Teisseire est un artisan cordier d’Avignon. Fils d’un chanvrier, il ne récupère pas l’atelier de son père, mais est formé chez un patron cordier. Il s’installe à son compte vers 1345-1347. Dès qu’il a été facteur, il a commencé à gérer ses affaires par l’écrit. Comme il endosse très vite de nombreuses activités, il ne peut se passer d’écriture pour les gérer : il est en effet propriétaire foncier, membre du conseil de la ville en tant que syndic vers 1376 et administrateur de l’œuvre de l’hôpital Saint-Bénezet entre 1372-1374. Il utilise pour toutes ces fonctions l’écriture de manière quotidienne.

Lire la suite